Histoire

Argentoratum, pourquoi les romains en sont-ils à l’origine ?

 

Argentoratum

Tracé de l’enceinte romaine sur un plan du XVIIe siècle (source : Wikipédia)

Premièrement Argentoratum est un nom latin daté précisément de l’époque néolithique (l’âge de bronze et de fer). Ce sont bien grâce à nos ancêtres les romains qu’Argentoratum est né. Revenons donc très en arrière et découvrons notre ancienne ville alsacienne. A la fin du 3e siècle, Argentorate ne ressemblait qu’à une bourgade celte destinée à être un sanctuaire et un marché.

Nos ancêtres les Romains s’installèrent sur le site en 58 avant J.-C. sous le règne de l’empereur romain Auguste qui pris la décision de construire un camp militaire fortifié situé sur le limes du Rhin. Ainsi, la ville évolue progressivement et le général Romain Nero Claudius Drusus fortifie une place celte nommée Argentorate. Après plusieurs agrandissements cela devient un carrefour commercial très important. En l’an 20, on compte 10 000 habitants avec l’armée romaine.

Cependant Argentoratum se qualifie de ville exclusivement militaire et va servir de base de repli pour les troupes romaines de Germanie pendant le 2e et 3e siècle. Puis suite au départ des légions de la Germanie et Argentoratum le camp se transforme en centre de ravitaillement. En 357, il retrouve à nouveau son rôle militaire pendant les invasions barbares.

Au 3e siècle, des artisans et marchands destinés à être au service des militaires installent leur commerce en dehors des murs du camp. En 355, la ville est attaquée par les Alamans. Puis 2 ans plus tard la ville est reconquise suite à une grande victoire face aux Alamans. Rebondissement en 406 ou les Germains envahissent la Gaule jusqu’à la destruction par Attila de la ville.
Probablement, qu’une petite population a survécu à l’époque du Haut Moyen âge dans l’enceinte romaine abandonnée au 5e siècle.

 

 

 

Savez-vous que ?

Bourgade : agglomération rurale moins importante que la ville ou que le bourg où se tient le marché des villages environnants.

Alamans : confédération de tribus germaniques.

Néolithique : période de la Préhistoire marquée par de profondes mutations techniques, économiques et sociales, liées à l'adoption par les groupes humains d'un modèle de subsistance fondé sur l'agriculture et l'élevage, et impliquant le plus souvent une sédentarisation.